Nutrition et Santé / Vie de l'équipe /

Publié le 15-03-2016

Coquard : « Un deuxième début de saison »

Pour tous les supporters de Direct Energie, la blessure de Bryan Coquard au mois de février fut une grande frustration. Victime d’une fracture à l’omoplate, le Coq n’a finalement pas pu se rendre sur Paris-Nice, l’un de ses principaux objectifs de la saison. Il fera enfin son retour sur route ce week-end sur La Classic Loire-Atlantique et Cholet Pays de Loire. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il est plus que jamais motivé pour rattraper le temps perdu.

Plus de peur que de mal !

Après sa chute au mois de février, nous étions nombreux à nous inquiéter quant à la suite de la saison. Mais un Coq est un costaud. Il n’aura finalement été immobilisé que 5 jours. 8 jours après sa chute, Bryan était déjà de retour sur son vélo.

Le team Direct Energie a la chance de compter sur une équipe médicale hyper-compétente, et aux petits soins pour ses coureurs. Hubert Long (médecin de l’équipe) a donné son accord pour que Bryan fasse son retour ce samedi 19 mars, après un mois de solidification de son omoplate

« Le plus dur est derrière moi. Je dois maintenant faire des séances de kiné pour renforcer mon épaule, mais ce n’est rien de grave. J’ai réussi à bien rouler pour revenir encore plus fort ! »

La frustration de l’absence

Tous les automatismes mis en place depuis le début de la saison autour du sprint devaient servir sur Paris-Nice, l’un des principaux objectifs de la saison. Alors forcément, vivre la course sur son canapé, très peu pour lui :

« C’était très très frustrant. J’ai évité de regarder, j’étais plutôt sur le vélo à cette heure-là. J’essayais de rentrer un peu tard pour regarder juste l’arrivée. »

Malgré tout, Bryan est de nature optimiste et relativise. Il avait eu la chance jusque-là de ne s’être jamais blessé, mais les chutes font parties intégrantes de la carrière d’un cycliste.

« C’est comme ça, ça fait partie d’une carrière. Je n’avais jamais été arrêté comme ça depuis le début de ma carrière professionnelle. Ça fait grandir. Ça rappelle aussi  qu’une carrière c’est difficile et qu’on peut avoir des pépins. »

De nouveaux objectifs en tête

Quand un sprinteur part en compétition, la victoire est toujours présente dans un coin de la tête. C’est le cas pour Bryan qui espère remporter une victoire sur la Classic Loire-Atlantique et sur Cholet Pays de la Loire, dès ce week-end.

« Comme toujours j’ai envie de de gagner et de bien faire mais il faut rester prudent. C’est comme un deuxième début de saison. Après un mois sans compétition, il y a toujours un certain doute qui plane, notamment par rapport à la condition physique des autres coureurs. Je verrai comment les jambes répondent sur ces deux jours-là, mais j’espère que la fraicheur que j’aurai jouera en ma faveur. »

Après un mois d’arrêt, le leader du team Direct Energie veut rattraper le temps perdu : « Si j’avais pu reprendre plus tôt je l’aurais fait. ». Il sera notamment présent sur des classiques belges comme A travers les Flandres et Gand-Wevelgem, ainsi que sur des courses françaises comme La Route Adélie et Paris-Camembert. Les bouchées doubles, en somme.

data-href="http://www.teamdirectenergie.com/coquard-un-deuxieme-debut-de-saison/" data-numposts="5">

À lire également

Classiques françaises : les engagés de la semaine
Lire