Le mot de Jean-René Bernaudeau

Jean-René BERNAUDEAU

Jean-René Bernaudeau : « De très grandes ambitions. »

Jean-René, que retenir de cette troisième saison sous les couleurs de Direct Energie ?

JRB: Nous sommes toujours fidèles à nous-mêmes et à nos valeurs, partagées avec Direct Energie : je le répète chaque année, nous voulons pratiquer le cyclisme avec « l’art et la manière », comme le disait mon père spirituel Henri Vincendeau. En nous attachant à respecter les coureurs, les familles, les partenaires, les organisateurs de course, nous essayons chaque jour de donner une image exemplaire du cyclisme.

Cette saison 2018 a été riche en émotions : nous avons fait le meilleur Paris-Nice de l’histoire de l’équipe, avec notamment les victoires d’étape de Jonathan Hivert et Jérôme Cousin. Et nous avons eu la fierté de vivre le 18ème Tour de France de Sylvain Chavanel, et de fêter avec lui la fin d’une grande carrière. Comme Thomas Voeckler en 2017, c’est un immense champion qui quitte l’équipe et nous laissera de grands souvenirs.

Quels sont les objectifs de l’équipe pour la saison 2019 ?

JRB: L’objectif numéro 1 n’est pas comptable : je demande aux coureurs d’agir en équipe, d’être fiers d’eux-mêmes, de ne jamais rien lâcher, de cultiver notre esprit de challenger, et ainsi de communiquer de l’émotion à nos proches et à nos supporters. Cet état d’esprit garantit le plaisir et est la base des bons résultats.

Du point de vue sportif, l’équipe s’est considérablement renforcée avec l’arrivée de Niki Terpstra. Son exigence et son talent seront bénéfiques évidemment pour tout le groupe. Avec un tel leader, les Flandriennes deviennent naturellement un objectif avoué. Nous accueillons aussi Pim, Niccolo, Anthony et Matthieu, des coureurs de talent capables de s’imposer sur plusieurs terrains. Vous connaissez le talent du reste de l’équipe, vous savez le niveau de performance que Lilian Calmejane peut atteindre : 2019 est une saison où nous avons de très grandes ambitions, avec peut-être une accession au World Tour en ligne de mire.

L’environnement de l’équipe reste le même ?

JRB: Côté technique, nous sommes toujours accompagnés par Wilier, dont l’expertise contribue grandement à la performance de nos coureurs.

Par ailleurs, nous poursuivons depuis 2 ans notre démarche d’analyse des données sportives, pour optimiser la préparation des coureurs. Maxime Robin, étudiant chercheur qui effectue sa thèse auprès du Team, pilote le Pôle Performance, en collaboration avec les Directeurs Sportifs. Son travail commence à porter ses fruits, dans l’optimisation des pratiques d’entraînement et l’approche de la course, et nous permet quotidiennement d’évaluer plus finement la progression et les points d’amélioration des coureurs.

Nous gardons bien entendu le focus sur l’approche sport-santé, avec l’Espace Nutrition de notre partenaire Fleury Michon qui accompagnera toujours l’équipe sur les courses. Du côté de la communication, nos amis de Direct Energie continuent à faire partager les coulisses de l’équipe à tous les fans, sur le site, en vidéos, et sur les réseaux sociaux. Le jeu de pronostics « Direct Energie Ligue » a réuni plus de 2000 parieurs la saison dernière et sera de retour en 2019.

Déjà 63 victoires sous le maillot de Direct Energie depuis 2016. Y en a-t-il une dont tu rêves secrètement pour 2019 ?

JRB: Toutes les victoires seront belles et chacun de nos coureurs mérite de lever les bras. Mais je ne vous cache pas que nous aurions plaisir à accrocher une grande classique flandrienne au palmarès de l’équipe, et à enrichir notre galerie de victoires d’étapes sur le Tour de France… Alors au travail !