Actualité / Sport / Vie de l'équipe /

Publié le 09-04-2018

En immersion sur Paris-Roubaix

Que ce Paris-Roubaix fut éprouvant ! Mais cette 116ème édition de l’Enfer du Nord tient sa promesse, et nous aura apporté du beau spectacle.

Au matin du départ, nos 3 leaders de la journée sont impatients de partir : Sylvain Chavanel, Adrien Petit et Damien Gaudin n’en sont pas à leur premier Paris-Roubaix, et ont tous les 3 figurés dans un Top10 de cette Reine des classiques. Mais sur les 175 partants, seuls 101 coureurs franchiront la ligne d’arrivée dans les temps à Roubaix.

Dès le départ réel, l’ensemble des engagés s’élancent à toute vitesse dans la course. La nervosité du peloton est très intense pendant la première heure, jusqu’à ce qu’une échappée de 6 coureurs se forment. Mais ce petit groupe n’ira pas jusqu’au bout. Peter Sagan profitera du secteur de Mons-en-Pévèle pour contre-attaquer et lèvera les bras 55 km plus loin, sur la ligne d’arrivée au Vélodrome de Roubaix, succédant ainsi à Greg Van Avermaet (BMC Racing Team). Mais l’émotion de cette victoire prend un vite un goût amer : l’annonce du décès de Michael Goolaerts (Vérandas Willems-Crélan) à la suite d’une chute, plonge les équipes et les téléspectateurs dans une profonde tristesse.

Du côté de Direct Energie, nos guerriers se sont bien battus durant cette journée. Mais seuls Adrien et Sylvain auront une place dans le classement final (46ème et 80ème place respectivement), les autres étant contraints à l’abandon ou hors délai.

Retrouvez notre vidéo en immersion :

data-href="http://www.teamdirectenergie.com/immersion-paris-roubaix/" data-numposts="5">

À lire également

Paris-Roubaix dans les yeux d'Adrien Petit
Lire