Publié le 08-02-2019

Jérôme Cousin anime l’échappée du jour

Au cours d’une étape plus dynamique que la veille, Jérôme Cousin a animé l’échappée et a fait preuve d’une force impressionnante. L’arrivée au sprint a permis à Niccolò Bonifazio d’aller chercher une belle 4e place sur cette 2e étape.

Cousin a les jambes

Présent au sein de l’échappée du jour, Jérôme s’est montré très en jambes en ce début de saison. Le groupe parti après 13 kilomètres de course est composé de cinq hommes : Pierre Luc Périchon (Cofidis), Jérôme Cousin (Direct Energie), Amaury Capiot (Sport Vlaanderen-Baloise), Romain Combaud (Delko Marseille Provence), Emiel Vermeulen (Natura4Ever-Roubaix Lille Métropole). Les Vital-Concept B&B Hotels réagissent rapidement et ne laissent pas plus 3’10 aux hommes de tête. Jérôme part alors dans une course aux « bonifs » et va remporter deux des trois sprints intermédiaires. Il empoche donc au passage 7 secondes de bonification qui pourront être importantes, dimanche, dans le contre-la-montre individuel à Alès. En fin d’étape, c’est Jérôme qui secoue l’échappée et emmène dans son sillage un homme, Amaury Capiot (Sport-Vlaanderen Baloise). Ils se relèveront à 17 kilomètres de la ligne.

Bonifazio lance aux 400 mètres

Dans le final, les coureurs ressentent beaucoup de tension au sein du peloton et peu de place pour remonter. À 400 mètres de la ligne, à la sortie du dernier rond-point, Niccolò démarre son sprint. De loin, trop loin même. Il sera remonté par trois hommes dans les 75 derniers mètres. Il termine donc 4e de la 2e étape de l’étoile de Bessèges qui a souri au coureur de Cofidis, Christophe Laporte.

La réaction de Niccolò : « J’ai démarré fort, très fort après le rond-point. Je suis un peu déçu, forcément, j’y croyais à cette victoire. Mais je sens que mes jambes sont très bonnes, il faut continuer ».

L’étape de samedi pourrait être très accrochée et les coureurs du Team ont envie que la course se durcisse encore. « Demain, ça va être la course ! » déclare ainsi Anthony Turgis.