Publié le 07-02-2019

Niccolò manque la bonne roue dans son sprint !

La 1ère étape de l’étoile de Bessèges s’est terminée comme prévu au sprint. Dans un final compliqué, Niccolò n’a pas réussi à prendre la bonne roue et il termine à la 11e place.

Une étape de plaine

Une échappée de cinq hommes prend rapidement les devants de l’étape et possède jusqu’à 6′ d’avance sur le peloton. On retrouve au sein de cette échappée : Edward Planckaert (Sport Vlaanderen-Baloise), Nicolas Baldo (St-Michel-Auber 93), Juan Antonio Lopez-Cozar Jaimez (Euskadi Basque Country-Murias), Marco Bernardinetti (Amore & Vita-Prodir), Jan André Freuler (Amore & Vita-Prodir). Derrière, le peloton contrôle et reprend du temps sur les cinq hommes lors des deux passages au classement de la Montagne.

Un final très animé

Dans le final, Turgis et Cousin vont respectivement tenter de fausser compagnie au peloton mais le rythme est trop élevé et le circuit d’arrivée trop roulant. Ils seront repris. À trois kilomètres de la ligne, Jonathan Hivert replace une première fois le leader du Team Direct Energie. Le dernier kilomètre est très compliqué à aborder avec deux ronds-points à manœuvrer et un faux plat montant. Tulik tente de placer son sprinteur dans les meilleures conditions mais Bonifazio est trop loin pour disputer un podium et terminera son étape à la 11e place. « C’était très tortueux dans le final et il y a eu des vagues très importantes dans les tout derniers kilomètres. » nous précise Bonifazio. « On a essayé de replacer Niccolò mais il était compliqué de se trouver avec la nervosité au sein du peloton », nous confie Turgis. Bryan Coquard (Vital-Concept B&B Hotels) s’impose au sprint et démontre un très bel état de forme. De son côté, l’équipe espérait un nouvel exploit de son sprinteur aux trois victoires d’étapes sur La Tropicale, mais aujourd’hui la chance n’a pas souri. Il reste encore trois belles étapes sur cette magnifique épreuve pour tenter de glaner une nouvelle victoire.